Vous êtes ici

[Avis et compte-rendu] L’exposition Harry Potter à la Cité du Cinéma à Paris

Ce jeudi 6 août 2015, vos humbles servantes Ravenstar et Sayoü ont visité l’exposition Harry Potter et vous livrent dès à présent leur avis.

L’avis de Sayoü.

Quand nous avons décidé d’aller à cette exposition, j’étais plutôt d’avis de commander nos places en ligne. 22 € l’entrée et avec le choix de l’imprimer directement chez soi ou de la faire poster.

Au départ, nous avions commencé à en parler avant l’ouverture du blog et avions pensé à une date en milieu de juin. Pour finir, nous en avons reparlé en juillet et sans avoir de date précise =P Un peu mort pour commander les places et se les faire envoyer par la poste. ^^

Finalement, c’est quelques jours avant le jour J que tout se décide. Tellement angoissée de ne pas arriver dans les temps que je n’ai pas pris la peine de réserver nos places à une heure précise que nous sommes parties pour acheter nos entrées directement sur place.

Arrivées dans la file, un écran nous annonce qu’il n’y a plus de tickets pour les séances de 14h, 14h30, 15h, 15h30 et qu’il en reste 18 pour celle de 16 h. Nous décidons donc de prendre des places pour 17 h et d’aller se promener en ville en attendant.

Une fois notre tour venu, c’est un miracle qui nous tombe dessus. Il reste encore des places (et beaucoup) pour la séance de 12h30.

Tickets en main nous nous mettons dans la file d’attente pour la prochaine séance. Pour vous faire patienter plus facilement, un photographe vous tire le portrait en face d’un fond vert et on vous prête des baguettes pour l’occasion.

Le duo de filles avant nous se disputent presque pour avoir la baguette d’Harry Potter, prennent une petite pose sage et rejoigne l’entrée.

A notre tour, nous surprenons l’assistant d’Olivanders. Aucune d’entre nous ne veux la baguette d’Harry. Sayoü boude la baguette, mais accepte celle de Sirius. La cousine de Ravenstar a presque envie de vomir sur la vilaine baguette de Gryffondor et accepte celle de Rogue. Et Ravenstar pleure de ne pas voir de baguette de Pouffsoufle et se contente de la baguette d’Hermoine.

Les portes s’ouvrent, derrière nous découvrons le Choixpeaux. Celui-ci nous fait un discourt et durant ce temps, une jeune serpentarde en profite pour se glisser derrière nous et nous fait sursauter en lançant un « Bienvenues à Poudlard ! ». Perfide !

Une cérémonie commence donc en sélectionnant 3 personnes. Pour nous, ce fut une petite fille de 11 ans plus ou moins, un jeune garçon du même âge surement. Et enfin, une grande petite fille de 14 ans de moins quand elle coiffa le choixpeau sur la tête ; MOI.

Trêve de bavardage. Pour les quelques semaines qui restent, je ne vais pas gâcher votre future visite en vous spoilant tout le reste.

L’expo en elle-même était très bien scénarisée. La magie vous saute aux yeux dès le début et ne vous lâche pas avant la fin.

Ce que j’admirais en particulier c’est la finesse des détails de chaques accessoires. Je m’extasiais devant les costumes en me disant « Woua ! Il était si chétif Daniel/Tom  à 11 ans ? ».

L’un des inconvénients pour ma part fut le manque de lumière (ou la saturation de lumière à certains endroits). Beaucoup de photos ou de prises vidéo ont dû être jetées à la poubelle (snif) par manque de lumière et une retouche dégueulasse dans les logiciels adéquats.

La magie ne vous lâche pas avant la fin. C’est exact. Car, une fois arrivé à la boutique, vous revenez sur terre très lourdement en voyant les prix des souvenirs. Ne voulant pas revenir sans rien, j’ai pris une écharpe aux couleurs de Serdaigle. Et seulement bleu et blanc. Pas d’écusson. Par contre, elle tient chaud. J’aurais bien voulu une cravate, mais il n’y en avait aucune. Que des cravattes Gryffondor ou Serpentard. Les deux autres maisons étaient boudés. Les baguettes étaient hors de prix et ne parlons pas des friandises. Un chocogrenouille : 5€50. Une bête grenouille choco-noisette dans un emballage plastique. Une bonbonnière de Honey & Duck : 15€50. Une bonbonnière en plastique mou contenant des fraises tagada ? On se fou un peu des moldus, quand même.

A part la qualité médiocre de la boutique, je n’ai pas regretté notre visite. Le personnel s’occupant du bon fonctionnement de la visite était génial et souriant. Que demander de plus ?

L’avis de Ravenstar

À l’heure où beaucoup de regards étaient tournés vers Cologne et sa célèbre Gamescom, nous regardions dans une tout autre direction : Paris. Paris, et son exposition Harry Potter à la Cité du Cinéma de Saint-Denis, accessible au public depuis le 4 avril et s’achevant le 06 septembre, dans deux semaines autrement dit. Il ne vous reste donc plus beaucoup de temps pour attraper le portoloin le plus proche si vous souhaitez, vous aussi, vous rendre à cette expo! 

Un point important à noter pour ceux qui l’ignorent : si vous pouvez réserver vos places sur internet pour être sûrs de pouvoir entrer si vous venez de loin (car les places sont limitées et le circuit accessible toutes les demi-heures) sachez qu’il est également possible de prendre vos tickets sur place et que cela vous coûtera un peu moins cher qu’en ligne (19,99€ de mémoire). À vous de juger si vous pensez le risque que les séances soient ou non accessibles facilement lors de votre déplacement (en semaine, en week-end, jour férié ?) pour ne pas vous retrouver sur le carreau au moment venu.

Depuis notre petite escapade, j’ai été souvent interrogée sur la qualité de cette exposition et je dois avouer que mon « petit compte rendu » reste souvent le même : très chouette, en particulier pour un fan, mais trop courte si on ne prend pas le temps de bien tout observer et avec une boutique aux choix pauvres mais aux prix exorbitants » et pour étayer mon dernier point, je prendrais pour exemple les Dvd des films, aussi en vente à la boutique pour la modique somme de… 20€/pièce. (Sachant qu’en comparaison, vous pouvez, par exemple, obtenir sur la Fnac le coffret DVD des 8 films pour 29€90 😉 ou les versions bluray pour bien moins que ça). Pour ce qui est des articles qui auraient pu attirer mon attention, notamment coté textiles, j’ai trouvé assez gros de nous vendre une écharpe à 22€ alors que celle-ci ne portait même pas le blason de la maison (du coup pour les néophytes, vous porteriez juste une écharpe verte/jeune/rouge ou bleu avec une riquiqui étiquette « HP » dans un coin, youhou ! Pareil pour les bonnets et côté T-shirt, j’ai trouvé le style un peu trop banal. Après, il y avait aussi quelques goodies pas trop mal mais malheureusement bien souvent pas disponibles pour toutes les maisons (j’aurais aimé le magnet pour frigo aux couleurs de Poufsouffle mais visiblement, ce plaisir était réservé aux Serdaigle).

Mais bref, passons, le plaisir de vider son porte monnaie dans la boutique à souvenirs n’est bien heureusement que la partie émergée de l’iceberg, reste tout ce qui se trouve sous l’eau : le plus important, l’expo en elle-même. Là-bas, j’ai pu retrouver en quelques instants toute la magie d’Harry Potter et ce que cela peut représenter pour une fan telle que moi. Être dans les décors, c’est se plonger jusqu’au cou dans l’émerveillement le plus total. Costumes, éléments de décors secondaire ou, au contraire, totalement incontournables des films et également quelques éléments interactifs assez sympathiques. Si vous avez toujours rêvé de faire hurler des plans de mandragore où de vous imaginer dans la peau d’un joueur de Quidditch (un poursuiveur, en l’occurrence), vous trouverez votre compte.

Maintenant, j’ai conscience que pour des fans moyens et moins, l’expo peut parfois s’avérer chère ou trop rapide, tout le monde ne peut pas apprécier ce type d’exposition de la même manière, cela diffère en fonction de votre intérêt pour la chose, comme je me sentirais probablement lasse dans une exposition de vieux timbres anciens pour lesquels je n’ai pas d’intérêt. Cependant, ça reste un bon moyen de passer une heure agréable en famille ou entre amis.

Découvrez notre vidéo sur l’exposition.

The following two tabs change content below.

Sayou

Chroniqueuse
Compagne de Chopïn et maman de Sapïn et Choyoü. Gameuse casual. Je suis plus PC que console. Préférence pour les jeux de gestion, simulation, RPG et aventure. Ce qui m'intéresse dans les jeux : le background. Spécialité sur Epeek : la littérature

One thought on “[Avis et compte-rendu] L’exposition Harry Potter à la Cité du Cinéma à Paris

Laisser un commentaire

Top