Vous êtes ici

Le Garçon et la Bête

Le Garçon et la Bête

20171 h 59 min
Métadonnées
Titre Le Garçon et la Bête
Titre original
Slogan
Date de sortie 21 juin 2017
Réalisateur Mamoru Hosoda
Production
Durée 1 h 59 min
Résumé

Détails
Média Cinéma
Statut
Note Très bon
Images
Acteurs
Avec : —

Après «Ame & Yuki, Les Enfants Loups », Mamoru Hosoda nous offre « Le Garçon et la Bête » son nouveau chef-d’oeuvre déjà culte.

Ça y est, il est arrivé chez nous, et il a pris son temps en plus. Le nouveau film d’animation « Le Garçon et la Bête » est enfin dans les salles belge. Et croyez-moi, je l’ai attendu (im)patiemment.
Déjà que les français l’ont eu plus tôt que nous, et qu’il est sorti il y a presque 1 an au Japon, vous imaginez bien que tenais difficilement en place quand j’ai appris qu’il serait diffusé dans mon cinéma de quartier le 16 mars.
D’abord sorti au Japon en juillet 2015, le film a très vite conquis le public nippon. Si bien qu’il est parvenu à se classer 2ème au box-office japonais pour l’année 2015, et qu’il a reçu plusieurs prix récompensant son animation de qualité et son scénario.
En parlant de scénario, on va en parler pas plus tard que … maintenant.

Epeek_Le_Garçon_et_La_Bete

L’histoire en bref

Ren est un petit garçon solitaire de neuf ans. On le rencontre en plein milieu du quartier de Shibuya à Tokyo. Il vient juste de fuguer de chez lui. Sa maman est morte dans un accident, et des proches sont venus le chercher pour l’accueillir chez eux. Sauf que Ren, il en a pas envie. Il préfère vivre seul que de partir avec des inconnus.
C’est ainsi qu’il se retrouve à errer dans les rues de la ville, et qu’il rencontre quelqu’un qui l’intrigue beaucoup, qui a une grosse voix et des mains poilues, et qui lui propose de venir avec lui. Ren se retrouve alors dans le monde des Bêtes, là où tous les animaux vivent, travaillent et se comportent comme des humains. Il retrouve celui qui l’a poussé à venir ici, et qui n’est autre que Kumatestu, un ours bourru et égoïste, qui lui propose de faire de lui son disciple.
Bien entendu, l’entente entre ce nouveau maître et son élève sera beaucoup plus compliquée qu’ils ne l’imaginent.
Bon, c’est très difficile de raconter les premières minutes d’un film aussi riche sans rentrer dans les détails, mais voilà, en bref, à quoi il faut vous attendre.

Epeek_Le_Garçon_et_La_Bete

Un film déjà culte

Maintenant, est-ce que c’est un bon film ?
Alors, ce qu’il faut savoir, c’est que j’ai été bercée très tôt par les films d’animations japonais. Je regardais « Porco Rosso » en boucle, et je vénérais Totoro et Hayao Miyazaki.
Et bien, avec « Le Garçon et La Bête », j’ai retrouvé ce plaisir que je ressentais auparavant, et que je n’avais pas forcément eux pour « Les Enfants Loups ».
C’est une histoire d’apprentissage et de dépassement de soi, un thème déjà vu et revu, mais qui est ici traité avec une grande tendresse, sans jamais nous lasser. On rentre vite dans l’univers, et c’est très difficile d’en ressortir, même après deux heures de film.
Malgré quelques petits moments plus calmes, on ne s’ennuie pas un seul instant en regardant le film. C’est rythmé, drôle, émouvant. On a même droit à des scènes d’actions à la fois dynamiques, impressionnantes et lisibles, ce qui est particulièrement appréciable.
Les deux héros principaux, Ren et Kumatetsu, forment un couple attachant, comme un père et son fils. Tous les personnages sont tous hauts en couleurs et très attachants, même si certains sont un peu plus en retraits, et facilement oubliables face aux héros du film.
Pour ce qui est de l’animation, il n’y a absolument rien à redire. Certaines scènes, dont celle d’introduction, montrent une grande maitrise des techniques actuelles d’animation. On se rend vite compte du travail de titan fourni par le réalisateur et son équipe. Surtout quand on sait que, à chaque plan de foule, chaque personne ou bête qui la compose a été animé individuellement ! Et ça, c’est quand même dingue.
Même dans les plus petits détails, les dessins explosent de couleurs et de dynamisme.
Pour les points un peu plus négatifs (parce que oui, il y en a, j’essaie d’être objective), on pourrait reprocher l’ambiance sonore, parfois un peu brouillonne et bruyante, ainsi que le volume des voix trop puissants par moment. Mais c’est vraiment pour chipoter.

Epeek_Le_Garçon_et_La_Bete
Bref, vous l’aurez compris, je suis conquise, et je le recommande chaudement. Que vous soyez fan d’animation japonaise ou pas, vous vous devez de voir ce film. Pour la simple et bonne raison qu’on a ici de la graine de film culte, intemporel, intergénérationnel, et que je vous en voudrais beaucoup de ne pas prendre la peine de le visionner au moins une fois ! Voilà !

The following two tabs change content below.

Sparks

Je suis la spécialiste Cinéma et BD d'Epeek. J'espère vous faire découvrir un tout nouvel univers avec mes articles :).

Derniers articles parSparks (voir tous)

Laisser un commentaire

Top
%d blogueurs aiment cette page :